• Home  / 
  • Divers
  •  /  L’évolution des mentalités face au tabac

L’évolution des mentalités face au tabac

2 janvier 2020

La lutte contre le tabagisme est toujours au cœur de l’actualité en France où de nombreuses mesures ont été prises afin de réduire la consommation de tabac. Les Français se sont progressivement habitués à ne plus fumer dans les lieux publics, les cafés, les restaurants. Les interdictions ont été bien comprises, qui plus est, ces mesures sont très appréciées par une grande majorité de la population. Les médias sont d’ailleurs unanimes sur le fait que nous assistons à un grand changement des mentalités sur le tabac.

La cigarette traditionnelle de moins en moins attrayante

Il y a cinquante ans, fumer était un véritable phénomène de mode. Le tabac reflétait le monde moderne et aucune restriction n’a été prise pour limiter sa consommation. Les fumeurs étaient donc libres de fumer dans les restaurants, dans leurs voitures, à côté d’enfants. Bref, fumer était associé systématiquement à la modernité. Pour les femmes, la consommation de tabac signifiait leur émancipation tandis que pour les jeunes, c’est la meilleure manière d’être « cool ». Tous semblaient ignorer le côté addictif du tabac et son impact négatif sur la santé.

Conscient des ravages du tabac, l’État français a pris des mesures drastiques qui commençaient par l’interdiction de fumer dans les lieux publics ainsi que par l’adoption des paquets neutres. Le but étant de faire comprendre aux consommateurs que la santé et la qualité de vie sont beaucoup plus importantes que le plaisir de fumer. Et comme le rappelle l’OMS, la cigarette tue plus de 6 millions de personnes par an, ce qui devrait inciter un grand nombre de fumeurs à arrêter le tabac. Mais comme il n’est pas toujours facile de se défaire de cette habitude nocive, nombreux sont ceux qui se tournent vers la cigarette électronique. Cette dernière s’est nettement imposée et a progressivement gagné des parts de marché sur le tabac.

e cigarette

Les paquets neutres et leurs impacts sur la consommation de cigarettes

Le paquet neutre qui fut imposé en 2017 a eu un réel impact sur la consommation de cigarettes chez les jeunes. Ces derniers sont beaucoup moins attirés par les paquets qui véhiculent des images négatives et l’impact nocif du tabac. En effet, des images insoutenables ornent désormais les paquets de cigarettes. Exit les slogans tendance et les designs fun qui incitaient les jeunes à tester la cigarette. Les photos chocs (poumons noirs, trachéotomie, dents rongées) ont ainsi eu l’effet escompté, surtout chez les jeunes.

La cigarette électronique, une tendance qui perdure

Face aux interdictions et aux taxes élevées relatives au tabac, la société se tourne de plus en plus vers l’e-cigarette. Cette dernière se veut d’ailleurs plus abordable et nettement plus économique. Elle est même disponible auprès des revendeurs en ligne comme Vapo-r.com. Ce dernier propose différents types d’e-cig, des pièces détachées ainsi que divers arômes de liquides. En seulement quelques années, une grande majorité de fumeurs ont adopté la vape, d’autant qu’avec un atomiseur reconstructible, la vapeur émise par la cigarette électronique est plus consistante. Autrement dit, les sensations ressenties par le vapoteur sont décuplées.

Des e-liquides aux saveurs originales

Le tabac traditionnel a donc laissé la place aux e-liquides aux saveurs variées voir originales comme la barbe à papa, le cola. Les arômes fruités sont également très appréciés, qui plus est, il est désormais possible de vapoter un liquide dépourvu de nicotine. Certes, les sensations ne sont pas les mêmes qu’avec une cigarette traditionnelle, néanmoins, cette habitude est beaucoup plus saine. Dans le cadre d’un sevrage, il est même préconisé de diminuer progressivement le taux de nicotine contenu dans le e-liquide pour habituer le corps.

La cigarette électronique, un marché en plein essor

En moins de 3 ans, la France a vu le nombre de ses vapoteurs augmenter de 120%. Certes, le nombre de vapoteurs est encore loin de devancer celui des fumeurs, mais les efforts ne sont pas vains. En effet, si le nombre de fumeurs dans l’Hexagone est de 16 millions, seuls les 2 millions sont des vapoteurs. L’attrait pour la cigarette électronique fut aussi optimisé par l’augmentation du prix de la cigarette traditionnelle.

Ajoutez-y les nouvelles législations comme la « TPD » ou Tobacco Product Directive. Le basculement vers la cigarette électronique est également encouragé par une prise de conscience sur l’importance de la santé. D’ailleurs, de nombreux jeunes tendent à privilégier les aliments sains plutôt que de cautionner la malbouffe. Dans le même élan, l’attrait pour la cigarette traditionnelle est beaucoup moins important. Mieux encore, beaucoup s’y désintéressent, car les mentalités ont changé. Désormais, il est beaucoup plus important d’être en bonne santé que de se laisser « happer » par un phénomène de mode qui s’avère nocif et addictif. Les anciennes générations ne sont pas en reste puisqu’elles s’interrogent aussi sur les impacts du tabac sur leur santé. La cigarette classique est ainsi délaissée pour une meilleure qualité de vie et pour le respect de l’environnement.

La cigarette électronique favorisée par le gouvernement français

Depuis 2010, l’e-cig s’est progressivement imposé sur un marché déjà saturé. Elle s’est d’ailleurs rapidement imposée comme étant une alternative au tabac. Avec des campagnes marketing savamment orchestrées et la maîtrise de la technique du bouche-à-oreille, les ventes de cigarettes électroniques ont explosé dès la première année de lancement. Ce succès s’explique aussi par l’augmentation des cigarettes classique et par les interdictions de fumer dans les lieux publics.

Le gouvernement français n’est pas non plus étranger à l’essor de la vape avec l’application de la Tobacco Products Directive qui encadre les produits de la vape. Profitant de ce coup de pouce providentiel, le marché de la cigarette électronique s’est professionnalisé et les ventes ne cessent d’augmenter avec +17% en 2017 et +21% en 2018. Et selon les estimations, cette tendance en hausse va perdurer. Rappelons que la France figure en troisième position sur le marché mondial de la cigarette électronique, juste après les États-Unis et le Royaume-Uni.

Click here to add a comment

Leave a comment: